Cuisine durable : 10 conseils pour aider l’environnement

De plus en plus de personnes recherchent un mode de vie écologiquement responsable. Voici 10 conseils pour prendre soin de l’environnement en cuisinant de manière plus durable. La gastronomie durable vise à promouvoir la diversité naturelle et culturelle de la planète. Pour y parvenir, il faut un modèle gastronomique qui encourage la consommation d’aliments de manière écologiquement responsable. La cuisine durable permet de réaliser un certain nombre de choses, notamment : réduire les impacts environnementaux des activités agricoles, encourager la consommation locale et promouvoir la culture locale. Afin de vous joindre au changement en adoptant une cuisine plus durable, nous partageons avec vous 10 conseils qui faciliteront ce changement dans votre cuisine :

Economisez de l’énergie en cuisinant

En cuisinant avec des poêles et des casseroles d’une taille proportionnelle à la nourriture que vous prévoyez de préparer, vous réduirez votre consommation de gaz. Il existe même des ustensiles qui vous aident à cuisiner plus rapidement, comme l’autocuiseur, ce qui vous permettra de réaliser d’importantes économies de gaz.

Évitez le gaspillage alimentaire

Pour éviter le gaspillage de nourriture, il est recommandé de n’acheter que ce dont vous avez besoin pour la semaine. Vous pouvez également utiliser les restes de fruits, de pain, de viande, de légumes, etc, pour cuisiner d’autres plats et même faire un compost maison.

Substituez l’utilisation du plastique

Des matériaux tels que l’argile, le bois, l’aluminium, l’étain ou le verre sont des options viables pour les réfractaires, les moules et les ustensiles de cuisine qui dureront encore plus longtemps et vous permettront d’en tirer un meilleur parti.

Préférez les serviettes en tissu

Il est conseillé d’avoir des serviettes en tissu afin de ne pas avoir autant de déchets que les serviettes en papier. De nos jours, nous pouvons trouver des serviettes en papier biodégradables qui pourraient également être une option pour réduire l’impact sur l’environnement.

Réduisez la consommation de viande et de poisson

En consommant moins de viande et de poisson, vous aidez non seulement la planète, mais aussi votre santé. De nos jours, de plus en plus de personnes choisissent d’abandonner complètement ces aliments. Cependant, nous savons qu’il s’agit d’un changement que de nombreuses personnes trouvent difficile à réaliser. Il est donc recommandé de cuisiner une fois par semaine sans viande ni poisson, afin de réaliser un changement petit à petit.

Consommez local

Au-delà de la durabilité, il existe de nombreuses raisons d’opter pour une alimentation saisonnière et locale. La première est qu’en consommant des produits de saison provenant d’agriculteurs locaux, vous consommez davantage de nutriments. De plus, en consommant local, vous aidez l’économie et les gens avec un marché plus petit.

Limitez l’utilisation des appareils ménagers

La plupart du temps, il n’est pas nécessaire d’utiliser certains petits appareils, tels qu’une friteuse ou un grille-pain. Il est recommandé de limiter l’utilisation de ces appareils pour économiser la consommation d’énergie. 

Réduisez et réutilisez l’eau

Dans la cuisine, l’utilisation de filtres à eau, de pulvérisateurs d’eau pour les robinets et les lave-vaisselle est recommandée afin d’économiser l’eau. Si l’on ne dispose d’aucun de ces gadgets, il est recommandé de réutiliser l’eau utilisée dans la cuisine pour d’autres tâches ménagères.

Créez un compost maison

Comme mentionné ci-dessus, un compost domestique peut être fabriqué à partir de divers déchets alimentaires. Ce compost est un type de sol fabriqué à partir de déchets organiques obtenus par un processus appelé compostage. Pour fabriquer un compost à la maison, il suffit de placer une couche de paille dans un trou, de mettre des déchets de jardin par-dessus, puis d’ajouter une couche de déchets alimentaires, de fumier et d’arroser le tout avec de l’eau. Une fois ce processus terminé, il est nécessaire d’alterner d’autres couches égales aux précédentes, et c’est tout !

Ne versez pas d’huile dans l’évier

Jeter de l’huile dans l’évier peut contaminer des quantités exponentielles d’eau, provoquer l’obstruction des canalisations, entraver et augmenter les coûts des processus de traitement des eaux usées et faciliter la formation de films superficiels dans l’eau des rivières. Au lieu de jeter de l’huile dans l’évier, vous pouvez fabriquer du savon et des bougies maison, graisser des charnières, graisser des moules, etc.

Comment faire pour rendre votre logement durable ?
L’éducation environnementale des enfants et son importance