4 conseils pour rendre des sanitaires plus écologiques lorsque vous partez en bateau

La navigation de plaisance n’est agréable que si vous respectez les normes d’hygiène et d’assainissement. Bien que difficile, l’assainissement est essentiel car il vous tient à l’écart de toute maladie grave lorsque vous êtes sur l’eau. Pour une bonne hygiène, plusieurs aspects techniques et mécaniques sont pris en considération. Si tout est fait correctement, vous pouvez également profiter d’un voyage propre et aseptisé.

Pour traiter les déchets à bord, il existe de nombreux moyens, notamment le compostage, la recirculation et l’incinération des toilettes. Il existe également des options de toilettes portables. Pour un système plus complexe, il est possible d’incorporer diverses vannes, tuyaux et pompes. Voici quelques façons de rendre l’assainissement du nautisme durable.

Transporter des toilettes portables

Il s’agit des options largement utilisées pour la plupart des bateaux de week-end ou de remorque. En fait, c’est bon quand le voyage ne dure pas plus de trois à quatre jours. Les toilettes portables peuvent contenir confortablement 20 litres de déchets. Mais, elles peuvent être évacuées directement à l’eau en désodorisant simplement le produit chimique avant de le transférer dans le réservoir. Cela évite les bouchons et l’élimination est écologique et peu coûteuse. De plus, cela évite de le déverser sur le rivage.

Réservoir de retenue avec une option de décharge adéquate

Lorsqu’il y a une installation de pompage adéquate, un réservoir de retenue est efficacement conçu avec une connexion appropriée entre la décharge de tête et un raccord de pont bien construit. Il s’agit d’une installation peu coûteuse, simple, et qui répond en même temps aux normes légales. Ces réservoirs de rétention peuvent stocker environ 10 litres de déchets, mais en même temps, un réservoir plus grand devrait être installé s’il y a suffisamment d’espace. Le grand réservoir sera utile pour empêcher les déchets de s’accumuler dans les tuyaux. Cependant, il y a un inconvénient, quand il n’y a pas de station de pompage à proximité.

Réservoir de retenue avec rejet à la mer

Au-delà de la limite des trois milles, vous pouvez rejeter par-dessus bord. Il est donc important de conserver l’option de décharge autre que la sortie de pompe standard du pont. Pour cette option supplémentaire, il devrait y avoir une valve en Y entre le réservoir et les toilettes qui vous permet de pomper les déchets directement à la mer lorsque vous atteignez la limite. Cependant, dans le port, on peut utiliser efficacement le réservoir de rétention. Mais, l’inconvénient majeur du système est que le réservoir de rétention ne peut pas aider en cas de décharges accidentelles. Et même si c’est dans le port, les déchets doivent être évacués.

Réservoir de retenue avec un mécanisme de déchargement différent

Dans ce cas, la capacité de la cuve de rétention est beaucoup plus importante que les précédentes. Il n’y a pas de vanne en Y installée dans la cuve, mais la cuve est en fait vidée par le tuyau de pont. En mer, vous pouvez avoir recours à la pompe électrique ou manuelle pour évacuer les déchets. Dans de nombreux cas, un tuyau ou une vanne bouchée peut être un marqueur de risque potentiel. Pour éviter ce genre de situation, gardez toujours à portée de main un seau de nettoyage.

L’hygiène est un aspect important à bord car vous ne pouvez pas avoir accès aux toilettes de votre domicile, ce qui risque de vous rendre malade. Prenez donc toutes les dispositions nécessaires à l’avance, afin que votre expédition en bateau soit un moment inoubliable.

Comment faire pour rendre votre logement durable ?
Cuisine durable : 10 conseils pour aider l’environnement